L’intercommunalité, en groupement avec les communes de Caromb, Flassan, Mazan et Saint-Pierre-de-Vassols, est lauréate de l’appel à projet SEQUOIA dans le cadre du programme national ACTEE. Ce programme porté par la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) « vise à massifier les démarches de rénovation énergétique des bâtiments publics ». Au-delà de l'intérêt écologique, il s’agit de diminuer la facture des consommations énergétique de la CoVe qui s’élève à 300 000 € / an et d’améliorer les conditions des usagers des bâtiments : public et personnels.

Dans le cadre de son Plan Climat , la CoVe s’engage dans la sobriété énergétique.

Le programme SEQUOIA : un engagement en 4 actions

En tant que lauréates, la CoVe et les communes membres du groupement, s’engagent à réaliser quatre actions avant la fin de l’année 2023 :

  • le montage et le suivi technique, juridique et financier des projets ;
  • des audits pour comprendre ;
  • la mise en place d'un suivi des consommations pour optimiser ;
  • une programmation de travaux prioritaires avec un plan pluriannuel d’investissement.

Grâce à un travail de recueil de données, et à l’expérimentation Prio-Réno menée en partenariat avec la Banque des Territoires, la CoVe a pu identifier les bâtiments à prioriser afin de mener des études spécifiques. Des enquêtes auprès des agents sont en cours afin de recueillir leurs avis quant au confort thermique des bâtiments qu’ils occupent. Il en est de même pour les audits énergétiques, qui permettront d’établir des scénarios de travaux pour atteindre les objectifs de réduction de consommation.

La CoVe s’est aussi engagée dans des démarches de sensibilisation à la transition énergétique auprès des usagers des bâtiments et des gestionnaires. 

Plus d'informations sur le programme SEQUOIA.

Calendrier des opérations

2e & 3e trimestres 2022

Réalisation des audits énergétiques.

4e trimestre 2022

Restitution des audits et discussion.
Arbitrage et planification pluriannuelle.

Début 2023

Consultation publique.

Mi 2023

Programmation des travaux.

Les audits énergétiques

Les audits doivent permettre de définir trois scénarios possibles d'optimisation énergétique :

  1. Scénario Décret Tertiaire issu de la loi ELAN : oblige tous les bâtiments du secteur tertiaire de plus de 1000 m2 de réduire leurs consommations énergétiques d’ici 2050 de -60 %. L'Hôtel de communauté est directement concerné par ce décret. La réduction progressive passe par plusieurs paliers intermédiaires :

    -40 % d’ici 2030 ;
    -50 % d’ici 2040 ;
    -60 % d’ici 2050.

  2. Scénario label BBC RENO Effinergie Rénovation : un niveau « basse consommation » et « bas carbone » exigeant mais atteignables. La production locale d’électricité renouvelable par la CoVe est valorisée.
  3. Scénario correspondant aux économies maximales possibles en fonction des techniques existantes.

Les bâtiments concernés par les audits

Une dizaine de bâtiments CoVe et une douzaine dans les communes ont été identifiés comme énergivores ou ayant des problèmes de confort thermique importants et récurrents.

Dans les communes :

  • Saint-Pierre-de-Vassols  : mas Liotier
  • Caromb : mairie/poste, école primaire, école maternelle, chapelle des Pénitents Gris, halle du dojo
  • Flassan : école primaire
  • Mazan : hôtel de ville, centre Foussa, groupe scolaire la Condamine, COSEC, la Boiserie, services techniques

À la CoVe :

L'Hôtel de communauté, les crèches Capucine, Grenadine, Pirouettes, Chante Cigale, les P'tits Mousses, Les Petits Loups, Les petites frimousses, l'école primaire intercommunale du Barroux et Carpensud.

Deux audits spécifiques pour l’Hôtel de communauté et l’école du Barroux

L’Hôtel de communauté et l’école intercommunale du Barroux rencontrent des problèmes spécifiques de surchauffe. L'objectif de ces audits est de d'améliorer le confort d’été de ces deux bâtiments.

Coût des audits

Le montant total des audits, au nombre de 10, s’élève à 16 000 €/HTSEQUOIA finance 50 % de cette dépense, la collectivité a donc 8 000 €/HT de reste à charge.La CoVe travaille avec une entreprise locale, FYNERGIE, basée à Châteaurenard. Les communes peuvent choisir une autre entreprise si elles le souhaitent. 

Une transition énergétique déjà lancée

L’intercommunalité se mobilise déjà pour améliorer les performances de ses bâtiments et réduire sa consommation énergétique. Cette mobilisation se concentre sur les crèches, l'Hôtel de communauté ainsi que le marché horticole.

Hôtel de communauté :

  • Changement de luminaires : passage à des modèles à basse consommation (LED) ;
  • Installation de sous-compteurs électriques afin d’identifier les grands postes de consommation.

Crèches :

  • Installation de tonnelles et protections solaires : réalisées et installées en interne par le service bâtiment de la CoVe.
  • Changement de luminaires : P'tits Mousses à Carpentras et aux P'tits Loups à Beaumes-de-Venise. Ces deux crèches sont déjà engagées dans la démarche EcoloCrèche depuis plusieurs années, les autres crèches de l’intercommunalité les ayant rejointes cette année.
  • Changements d’équipements grâce aux financements de la DSIL spéciale Rénovation Énergétique du Plan de relance du gouvernement :
    • Les Petits Berlingots à Carpentras : installation d’une centrale de traitement d’air ;
    • Hameau les Vignes à Carpentras : installation d’une centrale de traitement d'air ;
    • Les Petites Frimousses à Loriol-du-Comtat : installation d’une centrale de traitement d’air et remplacement de la pompe à chaleur ;
    • Grenadine à Sarrians : remplacement de la pompe à chaleur ;
    • Les Ventoupetits à Bédoin : installation d’une pompe à chaleur.

Marché horticole :

Les plages horaires d’éclairage du marché horticole de Carpentras sont réduites. L'objectif est de limiter la consommation énergétique et la pollution lumineuse nocturne, source de perturbation pour la biodiversité. Cette mesure a permis d’économiser en 3 mois près de 5 MWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’un foyer.